APC : La scène canadienne

Article 12 / 12 , Vol 34 No 4 (Hiver)

APC : La scène canadienne

Trente-troisième Colloque régional canadien de l’APC, au Nouveau-Brunswick

Malgré la tenue récente d’élections provinciales et territoriales, le 33e Colloque régional canadien de l’APC a eu lieu à Fredericton, du 3 au 6 novembre 2011. Y ont assisté 21 délégués du Sénat et de neuf provinces et territoires.

Le colloque a été animé par le président Dale Graham du Nouveau-Brunswick. Parmi les autres présidents participants, on compte Bill Barisoff, de la Colombie-Britannique, Gordie Gosse, de la Nouvelle-Écosse, Hunter Tootoo, du Nunavut, et Steve Peters, de l’Ontario.

La première séance a porté sur le décorum à la Chambre et a été dirigée par le président Peters. Fatima Houda-Pépin, du Québec, a, durant la deuxième séance, présenté une communication intitulée « Les partis politiques favorisent-ils la démocratie et la liberté d’expression des députés? » Elle a examiné des changements qui ont été apportés récemment au Règlement de l’Assemblée nationale du Québec. Ils portent sur la notion de confiance et ont pour effet de permettre aux députés de discuter et de voter plus librement sur des sujets qui ne sont pas considérés comme des questions susceptibles de faire l’objet d’un vote de censure.

Durant la troisième séance, les délégués ont entendu un exposé de Linda Reid, de la Colombie-Britannique, qui s’est penchée sur les changements survenus dans différentes assemblées législatives durant ses vingt années de vie publique. Elle a attiré l’attention principalement sur le rôle des femmes et la participation des jeunes.

Portant sur le rôle des députés indépendants, la quatrième séance avait à son programme un exposé de Vicki Huntington, de la Colombie-Britannique, qui compte parmi les quelques députés qui ont été élus comme indépendants et le sont restés.

La dernière séance a été une table ronde sur la gestion de la Chambre en période financière difficile. Elle a été dirigée par le président Graham. Plusieurs délégués ont parlé de ce que leurs assemblées législatives faisaient pour maîtriser les dépenses.

En plus des séances de travail, il y a eu un dîner de homard au Fredericton Golf Club ainsi qu’un dîner d’ouverture et un dîner de clôture dont l’hôte a été le président Graham. Les délégués ont remercié le président et la coordonnatrice de la conférence, Lori Catalli Sonier, pour un colloque très productif.

Neuvième Colloque parlementaire canadien, à Ottawa

Le 9e Colloque parlementaire canadien organisé par la Section canadienne de l’APC a été tenu à Ottawa du 16 au 22 octobre. L’hôte était Russ Hiebert, président de la Section canadienne. Ont assisté à la rencontre 16 délégués étrangers provenant du Kenya, de Zanzibar, du Sri Lanka, de Singapour, du Royaume-Uni, du Pays de Galles, de l’Inde, de la Nouvelle-Galles du Sud et de la province de Khyber Pakhtunkhwa, au Pakistan.

La Région canadienne était représentée par des délégués de l’Île-du-Prince-Édouard et du Nouveau-Brunswick. Le Secrétariat de l’APC était représenté par David Broom, directeur des Finances et de l’Administration, qui a parlé du Commonwealth et du rôle de l’APC.

Au nombre des autres sujets et orateurs, mentionnons :

  • Le fonctionnement du Parlement du Canada

Gary O’Brien, greffier du Sénat

Audrey O’Brien, greffière de la Chambre des communes

  • La scène politique canadienne

Joan Fraser, sénatrice

Michael Chong, député

  • Le financement des élections

David Smith, sénateur

Patrick Brown, député

  • Le rôle des caucus des partis

Guy Lauzon, député

Joe Comartin, député

  • Les comités parlementaires : ce qui fonctionne et qui ne fonctionne pas

Raynell Andreychuk, sénatrice

Joe Preston, député

  • Le fonctionnement d’un bureau de député

Bev Shipley, député

Brian Masse, député

  • Démocratie, droits de la personne et développement

John McKay, député

  • Les médias ont-ils pris la place des parlementaires comme représentants de la population?

Dean Allison, député

Richard Cléroux, Tribune de la presse parlementaire

  • Faire participer les citoyens : ressources et outils

Dre Carolyn Bennett, députée

  • Représentation des circonscriptions pluralistes

Tim Uppal, ministre d’État (Réforme démocratique)

Devinder Shory, député

  • Parlement et lobbyistes

Tim Powers, Summa Strategies

Don Boudria, conseiller en chef, Hill & Knowlton Canada

La dernière matinée du colloque a été consacrée à des sujets suggérés par les délégués. Parmi eux, mentionnons les effets des changements climatiques et le rôle des parlementaires (Dre Sudarshini Fernandopulle, Sri Lanka); la conciliation des divers points de vue et attentes (Muhammad Faishal Ibrahim, Singapour); le Commonwealth comme gardien de la démocratie (Mangala Samaraweera, Sri Lanka); les médias sociaux et la participation des jeunes (Dre Lily Neo, Singapour); la gestion des désastres naturels (Jhansi Lakshmi Botcha, Inde); la lutte contre les inégalités : les modèles utilisés (Roberta Blackman-Woods, Royaume-Uni); le processus des pétitions à l’Assemblée nationale du Pays de Galles (William Powell, Pays de Galles); le défi de la pauvreté et de la démocratie (Dre Sira Ubwa Mamboya, Zanzibar); le sens de la démocratie pour les pauvres et les déshérités (Shariq Sharief-Uddin, Inde); l’éducation des masses (Saquib Ullah Khan, Khyber Pakhtunkhwa, Pakistan).

Pendant le colloque, les délégués ont eu l’occasion de suivre la période des questions à la Chambre et au Sénat; d’aller à un dîner dont l’hôte était Donald Oliver, président intérimaire du Sénat, et à un autre dont l’hôte était le président de la Chambre des communes, Andrew Scheer; d’assister à une réception dont l’hôte était Pat Davidson, membre de la Section canadienne des Femmes parlementaires du Commonwealth; de prendre part à un dîner d’adieu dont l’hôte était M. Hiebert.

Avant l’ajournement, tous les délégués ont tenu à remercier la coordonnatrice du colloque, Elizabeth Kingston, secrétaire de la Section canadienne, d’avoir fait de la rencontre un grand succès.

Nouveaux présidents

Depuis le mois d’octobre, des élections générales se sont tenues dans cinq provinces et deux territoires. Il en est résulté qu’on compte maintenant un certain nombre de nouveaux présidents.

Manitoba

Au Manitoba, le nouveau président est Daryl Reid. Celui-ci représente la circonscription de Transcona à l’Assemblée législative depuis 1990. Avant d’entrer en politique, M. Reid a exercé diverses fonctions au sein du mouvement syndical, dont celles de président national de son association d’employés ferroviaires pendant quatre ans.

Il a été réélu à cinq reprises et a siégé tant du côté du gouvernement que de celui l’opposition. Il a été, notamment, porte-parole de son parti pour les transports, le travail et la Commission des accidents du travail. Il a dirigé un groupe de travail chargé d’examiner le système de délivrance de permis de conduire du Manitoba et présidé une série d’audiences publiques sur l’état des routes, des chemins de fer et des pistes des aéroports. En 2003, il a présidé les comités chargés de choisir un nouvel ombudsman et un nouveau vérificateur général pour le Manitoba.

Il a été élu président le 20 octobre 2011, l’emportant sur deux autres candidats au scrutin secret. Il remplace George Hickes, qui a pris sa retraite après avoir occupé le poste de président pendant 12 ans.

Territoires du Nord-Ouest

Jackie Jacobson a été élu à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest le 1er octobre 2007 pour représenter la circonscription de Nunakput. Il a été réélu le 3 octobre 2011. Il a servi activement la collectivité du hameau de Tuktoyaktuk, exerçant deux mandats au poste de maire et deux à celui de conseiller. Il a été secrétaire-trésorier de la Tuktoyaktuk Community Corporation pendant huit ans, membre du conseil communautaire des loisirs pendant trois ans et président du conseil du logement de Tuktoyaktuk pendant quatre ans. En outre, M. Jacobson a été membre du conseil d’administration et président du conseil d’administration de l’Inuvialuit Development Corporation, et président du conseil des ressources humaines de NorTerra.

Il a été élu président par acclamation le 26 octobre 2011 en remplacement de Paul Delorey, qui ne s’est pas présenté à la réélection.

Terre-Neuve

À Terre-Neuve-et-Labrador, le nouveau président est Ross Wiseman, député de Trinity North. Il a été élu pour la première fois le 25 avril 2000, à l’occasion d’une élection partielle. Avant d’entrer en politique, il a fait carrière pendant 15 ans dans l’administration de la santé au sein de la Peninsulas Health Care Corporation et du Clarenville Area Hospital Board, où il s’est distingué. Il a aussi acquis beaucoup d’expérience dans le secteur des services financiers, ayant occupé plusieurs postes de gestionnaire de succursale et régional dans tous les coins de la province.

À la Chambre d’assemblée, il a exercé une variété de fonctions, dont celles de vice-président du Comité des comptes publics. Il a dirigé les consultations publiques sur l’interdiction de fumer dans les bars et les salles de bingo, qui ont été suivies de la présentation d’une nouvelle loi, The Smoke Free Environment Act (2005). Il a présidé le Conseil consultatif provincial sur le vieillissement et les aînés ainsi que les consultations publiques sur le vieillissement en santé, processus visant à aider le gouvernement à concevoir un plan provincial dans ce domaine.

En 2003, il a été nommé secrétaire parlementaire du ministre de la Santé et des Services communautaires et, en 2007, il est devenu lui-même ministre de la Santé et des Services communautaires. Il a été nommé ministre de l’Entreprise le 9 juillet 2009, puis ministre de l’Environnement et de la Conservation en janvier 2011.

Il a été élu président le 27 octobre en remplacement de Roger Fitzgerald, qui a pris sa retraite.

Île-du-Prince-Édouard

À l’Île-du-Prince-Édouard, la nouvelle présidente est Carol Bertram.

Mme Bertram a été élue pour la première fois à l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard en septembre 2003 pour représenter le district 17, Crapaud-Hazel Grove. Elle a été porte-parole de l’opposition pour l’éducation, le tourisme, la condition féminine ainsi que les affaires communautaires et culturelles. Réélue aux élections générales provinciales de mai 2007 dans le nouveau district de Rustico-Emerald, elle a été nommée ministre des Communautés, des Affaires culturelles et du Travail et ministre responsable des Affaires autochtones et des Affaires acadiennes et francophones. En janvier 2010, elle est devenue ministre de la Santé et du Bien-être.

Anciennement enseignante à l’école primaire Central Queens, à Hunter River, Mme Bertram est parfaitement bilingue et détient des diplômes de bachelière ès arts de l’Université de l’Île-du-Prince-Édouard et de bachelière en éducation de l’Université Mount St. Vincent.

Elle a été élue présidente par acclamation le 1er novembre 2011, en remplacement de l’ex-présidente Kathleen Casey.

Ontario

En Ontario, le nouveau président est Dave Levac. M. Levac naît et grandit dans la circonscription de Brant. Il enseigne aux niveaux élémentaire et secondaire pendant 12 ans, avant de devenir directeur d’école en 1989. En outre, il travaille activement au sein de sa collectivité. Les lecteurs du Brantford Expositor le nomment citoyen de l’année en 1997 pour ses divers rôles : coordonnateur de la visite de la reine à Brantford, président-fondateur de l’allée des célébrités de Brantford, fondateur et président du tournoi de golf des célébrités Walter Gretzky de l’INCA, et vice-président de la campagne Centraide de Brant.

En 1999, il fait son entrée en politique et est élu pour la première fois à l’Assemblée législative à titre de député libéral de Brant. Dans l’opposition au cours des quatre années suivantes, il est porte-parole pour le ministère du Solliciteur général, les Services correctionnels ainsi que la Sûreté et la Sécurité publique. Il préside le caucus libéral du centre-sud. Réélu en 2003, il est whip en chef du gouvernement pendant quatre ans.

Pendant presque toute la 39e législature, soit de 2007 à 2011, il est adjoint parlementaire, tout d’abord de la ministre de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels, puis du ministre de l’Énergie.

Durant sa carrière législative, il parraine ou coparraine avec succès des projets de loi d’initiative parlementaire, dont la Loi de 2000 sur le Jour de commémoration des pompiers et la Loi Sabrina de 2005.

Le nouveau président participe activement aux travaux interparlementaires, notamment à titre de représentant gouvernemental auprès de l’Eastern Regional Committee du Council of State Governments et de vice-président de l’Association parlementaire Ontario-Québec, fondée dans le but de développer la coopération interparlementaire entre les assemblées du Québec et de l’Ontario.

Il est élu président le 21 novembre 2011, après avoir défait trois autres candidats : Donna Cansfield, Kevin Flynn et David Zimmer. Il remplace Steve Peters, qui a pris sa retraite.

Correctif : Dans le numéro de l’automne, on lit que Kate Ryan-Lloyd a été nommée sous-greffière de l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique le 1er septembre 2011, en remplacement de Robert Vaive. En fait, Robert Vaive occupe toujours le poste de sous-greffier. Kate Ryan-Lloyd est plutôt greffière adjointe et greffière des comités.