Conjoints des parlementaires

Article 2 / 11 , 45 no 1 (Printemps)

Conjoints des parlementaires

À l’échelle municipale, provinciale et fédérale, les liens familiaux dans les instances politiques canadiennes sont nombreux. Parents et enfants, grands-parents, petits-enfants, frères, sœurs, membres de la belle-famille : les dynasties familiales, directes et élargies, parsèment l’histoire politique de notre pays.

Or, notre histoire politique a aussi été écrite par des parlementaires liés par l’amour plutôt que par les liens du sang. Parmi les couples connus, beaucoup ont siégé à la Chambre des communes successivement plutôt que simultanément. Fait intéressant, plusieurs veuves ont été élues après le décès de leurs époux.

Continuer la lecture de « Conjoints des parlementaires »

Une dynastie politique québécoise : portrait de la famille David

Article 10 / 10 , 44 no 4 (Hiver)

Une dynastie politique québécoise : portrait de la famille David

Peu de familles répondent mieux à la définition de « dynastie politique » que la famille David. Depuis maintenant plus de 100 ans, ses membres ont laissé leur empreinte sur la vie politique québécoise et canadienne.

Laurent-Olivier David (1840-1926), avocat et rédacteur de journaux, est élu comme député libéral à l’Assemblée législative dans Montréal-Est en 1886. Il ne s’est pas représenté pas à l’élection de 1890. Laurent-Olivier David est défait dans Montréal-Est à l’élection fédérale de 1891 et dans Napierville à l’élection provinciale de 1892. Nommé sénateur de la division des Mille-Isles en 1903, Laurent-Olivier David occupera ce poste jusqu’à son décès.

Continuer la lecture de « Une dynastie politique québécoise : portrait de la famille David »

La dynastie politique de la famille Horner

Article 2 / 9 , vol 44 no 3 (Automne)

La dynastie politique de la famille Horner

« Fin de la dynastie politique de la famille Horner : l’ancien ministre des Finances, qui provient d’une longue série de conservateurs élus, a annoncé qu’il démissionnait de son siège en date du 31 janvier » [TRADUCTION], pouvait-on lire en gros titre dans le Globe and Mail en date du 23 janvier 2015. On ignore comment la famille Horner a réagi à la manchette ou même si elle y a réagi. Ce qui est certain, c’est que le quotidien de Toronto a sous-estimé la longévité d’une des plus éminentes familles politiques de l’Ouest du Canada. Le 16 avril 2019, Nate Horner a été élu député à l’Assemblée législative de l’Alberta dans la circonscription de Drumheller—Stettler. Ainsi, la longue dynastie politique des Prairies se prolonge.

Comme c’est le cas de nombreuses familles des Prairies, les Horner sont des immigrants. Ils se sont d’abord installés au Québec dans les années 1800 après avoir émigré d’Irlande. Ralph Horner, un des fils de la famille, a établi une ferme en Saskatchewan au cours des années 1900. Il a rapidement fait son entrée en politique. Il s’est présenté à deux reprises à l’Assemblée provinciale, sans succès, avant d’être nommé au Sénat en 1933, où il a siégé jusqu’en 1964.

Continuer la lecture de « La dynastie politique de la famille Horner »

Top