Lettre du directeur : Pleins feux sur les femmes parlementaires

Article 2 / 14 , Vol 40 No 3 (Automne)

Lettre du directeur : Pleins feux sur les femmes parlementaires

Il y a 100 ans, le 7 juin 1917, les électeurs de l’Alberta élisaient Louise McKinney à l’Assemblée législative de la province. Mme McKinney, qui a prêté serment l’année suivante, était non seulement reconnue comme la première femme élue dans une assemblée législative canadienne, mais aussi la première femme parlementaire dans l’Empire britannique.

Pour souligner cet anniversaire, la Revue parlementaire canadienne a le plaisir de présenter un numéro thématique consacré aux femmes qui ont suivi (et celles qui espèrent suivre) ses traces.

Lettre du directeur : L’accent mis sur la réforme électorale Vol 39 No 4

Article 2 / 13 , Vol 39 No 4 (Hiver)

Lettre du directeur : L’accent mis sur la réforme électorale Vol 39 No 4

Le 7 juin 2016, la Chambre des communes a mis sur pied le Comité spécial sur la réforme électorale « pour déterminer et étudier d’autres modes de scrutin, pour remplacer le système majoritaire uninominal à un tour, ainsi que pour examiner les questions du vote obligatoire et du vote en ligne ». Les travaux de ce comité viennent étayer les discussions entourant la réforme électorale survenues assez fréquemment au pays depuis le tournant du millénaire. Elles ont entraîné la création de comités et d’assemblées de citoyens, de commissions, et la tenue de plébiscites ou de référendums dans des provinces comme le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard, la Colombie-Britannique, l’Ontario et le Québec.

Nous nous sommes inspirés d’une conférence sur la réforme électorale, tenue par le Groupe canadien d’étude des parlements (GCEP) au printemps 2016, pour vous présenter ce numéro thématique qui explore plus en détail certains aspects des discussions qui se poursuivent à ce sujet.

Lettre du directeur Vol 39 No 1

Article 2 / 12 , Vol 39 No. 1 (Printemps)

Lettre du directeur

En mai 2015, le Groupe canadien d’étude des parlements (GCEP) a tenu une conférence d’une journée ayant pour thème la réforme de la procédure et des usages parlementaires. Soulignant qu’une réforme permet à une institution ancienne de s’adapter à un environnement en évolution, y compris aux valeurs démocratiques et aux attentes relativement nouvelles, la conférence a examiné divers aspects de l’évolution du Parlement du Canada et vers quoi il doit s’orienter pour maximiser sa contribution à la vie politique du pays.

S’articulant autour de quatre groupes de discussion fort intéressants, cette conférence a réuni des universitaires, des fonctionnaires du Parlement et des observateurs pour discuter des voies que le Parlement du Canada pourrait emprunter pour continuer à s’adapter afin de répondre aux besoins des Canadiens.

Lettre du directeur Vol 37 No 2

Article 1 / 14 , Vol 37 No 2 (Été)

Vol 37 No 2Lettre du directeur

Dans le présent numéro de la Revue parlementaire canadienne, nous nous intéressons à ce que l’un de nos collaborateurs a qualifié de « réforme parlementaire la plus radicale, voire fortuite », à savoir les bureaux de circonscription. Ensemble, le nombre bureaux de circonscription à l’échelle fédérale, provinciale et territoriale dépasse largement le millier. Il est donc normal que bon nombre de citoyens d’un bout à l’autre du pays en connaissent un tant soit peu l’existence – que ce soit simplement parce qu’ils en ont aperçu la devanture en circulant dans la rue ou parce qu’ils ont cherché activement à obtenir de l’aide auprès de leur bureau de circonscription en personne, par téléphone ou par courrier.