Décortiquer l’administration parlementaire

Article 8 / 11 , 45 no 1 (Printemps)

Décortiquer l’administration parlementaire

Bon nombre de Canadiens n’ont jamais vu en personne leur Parlement fédéral, provincial ou territorial. Ainsi, lorsqu’ils se représentent ce qui se passe dans ces édifices, l’image qui peut leur venir à l’esprit est susceptible d’être celle qu’ils ont pu voir à la télévision ou sur Internet : un échange enflammé lors de la période des questions, un vote par appel nominal sur une mesure controversée, ou peut-être une scène tirée d’un discours du budget ou d’un discours du Trône.

Les personnes qui y travaillent savent qu’il s’y passe beaucoup plus de choses que d’après ce que laissent entendre quelques extraits télévisés, et qu’il faut un système administratif parfaitement au point pour assurer le bon déroulement de toutes les activités.

Dans le présent numéro de la Revue parlementaire canadienne figurent des articles sur les rouages des Parlements canadiens : les programmes, le personnel et les processus qui font tourner les engrenages dans la machine parlementaire.

Jennifer Ruff et Kim Hawley George font connaître le processus de vérification à la Chambre des communes et à la Chambre d’assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador, respectivement. Mme Ruff explique qu’il ne faut pas avoir peur du mot « vérification », et décrit les façons dont les vérifications internes, si elles sont réalisées avec l’assentiment des acteurs concernés, peuvent aider les organisations à affiner leurs opérations. Mme Hawley George raconte un scandale des dépenses survenu à Terre-Neuve-et-Labrador qui a transformé la façon dont la Chambre d’assemblée gère ses finances internes pour garantir une meilleure protection et une plus grande transparence.

Artour Sogomonian parle du cadre de gouvernance de l’Assemblée législative de la Colombie-Britannique, premier du genre à viser une institution parlementaire. Il explique pourquoi ce cadre a été créé, expose en détail les principes qui le sous-tendent et présente sa structure générale. Il fait observer que, lorsque les Parlements établissement et maintiennent de manière proactive une bonne gouvernance à l’interne, ils contribuent à faire naître et à maintenir la confiance du public à l’égard de l’appareil gouvernemental.

Pour revenir à la Chambre des communes, Ismail Albaidhani et Guillaume LaPerrière-Marcoux mettent en lumière le cadre de renforcement des capacités des députés. Ce cadre permet d’offrir une approche agile et adaptable en matière de soutien au perfectionnement continu des députés comme citoyens et organisations afin de répondre à l’évolution de leurs objectifs en tant que législateurs, employeurs de même que représentants de leurs électeurs.

Rachel Nauta et le Président de l’Assemblée législative de l’Ontario, Ted Arnott, offrent un compte rendu palpitant du traitement par le Service de protection de l’Assemblée législative de l’Ontario des incidents qui surviennent dans les édifices de l’Assemblée ou près de ceux-ci. Les auteurs décrivent le fonctionnement du Service de protection dans le cadre de la gestion plus large de l’Assemblée et donnent un aperçu des récents changements à la façon dont celui-ci est constitué et exploité.

Enfin, nous rassemblons en table ronde six anciens participants à deux programmes de perfectionnement professionnel parlementaire de l’Université McGill. L’un est destiné au personnel (le certificat de perfectionnement professionnel en gestion parlementaire). L’autre est présenté aux députés nouvellement élus (le certificat de perfectionnement professionnel en gouvernance parlementaire). Les participants décrivent comment les programmes les ont aidés à accroître ou à approfondir leurs connaissances actuelles de l’administration et de la gouvernance parlementaires.

Si vous souhaitez qu’un prochain numéro thématique porte sur une question dont nous n’avons pas parlé récemment, je vous invite à communiquer avec moi à l’adresse wstos@ola.org pour me faire part de vos commentaires ou de vos suggestions.

Will Stos, le rédacteur en chef,

Top