Le premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta : emporté par la grippe

Article 14 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

Le premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta : emporté par la grippe

Charles Wellington Fisher, premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta, était parfait pour ce rôle historique, tant en raison de son tempérament que de son expérience préalable à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest. M. Fisher a été Président de l’Assemblée législative de l’Alberta pendant plus de 13 ans, alors que la nouvelle province façonnait ce qui allait devenir son héritage législatif. Pendant le mandat de M. Fisher, le nombre de députés à l’Assemblée législative a plus que doublé, passant de 25 en 1906 à 61 en 1919.

Après un mandat de deux ans comme député à l’Assemblée législative des Territoires du Nord Ouest, M. Fisher a commencé à faire campagne pour obtenir un siège à la toute nouvelle Assemblée législative de l’Alberta en octobre 1905. Son succès électoral préalable dans la circonscription de Banff s’est poursuivi lors des premières élections générales à se tenir en Alberta, le 9 novembre 1905. En 1909, les limites des circonscriptions électorales provinciales ont été redessinées et M. Fisher a remporté les trois élections suivantes (1909, 1913 et 1917) dans la circonscription de Cochrane.

Le 15 mars 1906, l’Assemblée législative de l’Alberta a procédé à l’ouverture de la première session de la première législature à la patinoire Thistle, à Edmonton. Le premier point à l’ordre du jour de la nouvelle Assemblée législative était l’élection de son premier Président : Charles Wellington Fisher. Le premier ministre Alexander C. Rutherford a proposé la nomination de M. Fisher au moyen d’une motion. Comme M. Fisher était l’un des huit députés qui avaient déjà siégé à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest, ses collègues de la toute nouvelle Assemblée législative de l’Alberta le considéraient comme un vétéran. On dit qu’il avait bon caractère, qu’il était doté d’un grand sens de l’humour et qu’il avait un talent d’imitateur. Lors de son discours marquant l’ouverture de la première session de l’Assemblée législative, le premier ministre Rutherford a rappelé l’importance du rôle du Président :

Les fonctions du Président sont nombreuses et importantes. Il est le porte-parole de l’Assemblée. Il préside nos délibérations. Il veille au maintien de l’ordre et au décorum chez les députés. Nous pouvons nous attendre à ce qu’il traite tous les partis et tous les députés de manière uniforme et juste1.

Monsieur Fisher était âgé de 39 ans au moment de son élection à la présidence. Les difficultés entourant l’impression rapide des documents législatifs faisaient fréquemment l’objet de discussions les premières années. Ainsi, en 1909, M. Fisher a statué que « la Chambre ne pouvait être saisie d’un projet de loi pour une deuxième fois avant que les députés ne l’aient eu entre les mains pendant 24 heures2 ». M. Fisher a rapidement maîtrisé la procédure parlementaire et l’art de définir les termes et les éléments de procédure pour les députés. Les ministres et les députés s’en remettaient à lui, tant pour la forme que pour le contenu des projets de loi.

Pendant la deuxième session de la quatrième législature, M. Fisher a été atteint d’un trouble de l’oreille. Il a présidé l’Assemblée législative jusqu’au 28 mars 1919 . Le 5 mai, après avoir été alité pendant cinq semaines, Charles Wellington Fisher, alors âgé de 53 ans, a succombé à la grippe espagnole à l’Hôpital Royal Alexandra, à Edmonton.

William M. Davidson, député de Calgary-Nord et éditeur du Morning Albertan, a rappelé qu’en tant que Président, M. Fisher avait établi l’exemple à suivre pour ses successeurs :

Il était tout à fait le type de Président dont la nouvelle assemblée législative d’une nouvelle province de l’Ouest avait besoin. Il avait une vision juste de la dignité, ce qui était nécessaire pour occuper ces fonctions. […] Il connaissait les règles de la Chambre, mais il les interprétait de manière très libérale. […] Il faisait preuve de beaucoup de générosité dans ses décisions, dans lesquelles il faisait fi de toute affiliation politique. […] Il n’est pas exagéré d’affirmer qu’il a laissé sa marque, si ce n’est sur la législation, à tout le moins sur l’Assemblée législative elle-même, plus clairement que tout autre homme dans la province .

Monsieur Davidson souligne que le décès de M. Fisher a rompu « le dernier lien entre l’ancienne législature des Territoires du Nord-Ouest et l’Assemblée législative ». De fait, M. Fisher était alors le dernier député de l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest qui siégeait encore à l’Assemblée législative de l’Alberta.

Notes

1 « Alberta’s First Legislature Was Opened Yesterday », Edmonton Bulletin, 16 mars 1906, p. 1.

2 « Members Will See All Bills », Edmonton Daily Bulletin, 9 février 1909, p. 1.

3 « Hon. C.W. Fisher, Speaker of the Legislature of Alberta Passes Away at 11:30 Last Night », Edmonton Bulletin, 6 mai 1919, p. 1.

4 « Life and Work of Late Chas. W. Fisher, Speaker of Alberta Legislature », Morning Albertan (Calgary), 8 mai 1919, p. 5.