Respecter la discipline de parti

Article 3 / 13 , Vol 43 No 4 (Hiver)

Respecter la discipline de parti

Le 6 février, l’Université Memorial a organisé une discussion publique intitulée « Respecter la discipline de parti », parrainée en partie par la Société royale du Canada. Michael Morden du Centre Samara pour la démocratie était le modérateur. L’événement de St. John’s a réuni un public de 300 personnes dans le cadre d’une discussion franche avec quatre politiciens qui ont fait l’expérience directe de la dure réalité de la discipline de parti au Canada.

Parmi les intervenants figuraient la députée indépendante Jody Wilson-Raybould, l’ancienne députée libérale Jane Philpott, l’ancien député du Nouveau Parti démocratique Ryan Cleary et l’actuel député indépendant de la Chambre d’assemblée de Terre-Neuve Paul Lane. Les participants ont été sélectionnés en raison de leur expérience de la lutte contre le système de partis canadien. En 2019, le premier ministre Justin Trudeau a expulsé les députées Wilson-Raybould et Philpott du caucus libéral fédéral parce que ces dernières s’étaient exprimées dans le cadre de l’affaire SNC-Lavalin. Lors des élections fédérales subséquentes, ces deux femmes se sont présentées à titre de candidates indépendantes, et Wilson-Raybould a réussi à conserver son siège à la Chambre des communes. Cleary, ancien rédacteur en chef du journal Independent, a siégé en tant que député du NPD de 2011 à 2015, et s’est présenté peu après à titre de candidat pour le Parti progressiste-conservateur provincial. M. Lane a été élu à la Chambre d’assemblée de TerreNeuve sous la bannière progressiste-conservateur en 2011, puis en tant que libéral en 2015 et à titre d’indépendant en 2019. Ce fut une rare occasion pour deux députés indépendants en exercice, issus de deux corps législatifs différents et représentant des circonscriptions situées aux extrémités opposées du pays, de participer au même forum interactif.

Continuer la lecture de « Respecter la discipline de parti »

Anniversaires marquants du Manitoba

Article 2 / 13 , Vol 43 No 4 (Hiver)

Anniversaires marquants du Manitoba

Le 14 décembre 2019, on a officiellement donné le coup d’envoi de ce qui devait être une année de célébration du 150e anniversaire du Manitoba et du 100e anniversaire du Palais législatif du Manitoba. Manitoba 150 a organisé un événement gratuit et familial à l’extérieur du Palais législatif, avec des acrobaties en motoneige, des divertissements pour les familles et plus de 300 000 DEL sur le Palais législatif du Manitoba et autour de cet édifice.

L’année d’événements qui devaient rassembler tous les Manitobains afin de célébrer notre province s’est transformée radicalement avec l’arrivée de la COVID-19. Le 8 avril 2020, le premier ministre Brian Pallister a annoncé le report à 2021 de tous les événements prévus dans le cadre du 150e anniversaire en raison de la pandémie.

Continuer la lecture de « Anniversaires marquants du Manitoba »

Les Smallwood à la Chambre d’assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador

Article 1 / 13 , Vol 43 No 4 (Hiver)

Les Smallwood à la Chambre d’assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador

Dans un endroit connu pour demander « qui est votre père » afin de déterminer votre place dans le tissu de la province, il n’est pas étonnant que notre Assemblée ait vu tant d’exemples de liens familiaux entre les députés depuis la première séance en 1833. À elle seule, l’Assemblée actuelle compte au moins neuf députés sur 40 qui ont des liens familiaux avec des députés actuels ou passés. L’une des premières relations que nous avons eues après la Confédération a été celle des Smallwood.

Dans toute la province de Terre-Neuve-et-Labrador, le nom de famille Smallwood évoque une image claire, avec des lunettes à monture sombre et un nœud papillon coloré. Premier ministre de Terre-Neuve-et-Labrador de 1949 à 1972, Joseph R. Smallwood reste un nom familier et une icône de la culture pop. Ce qui n’est peut-être pas aussi connu, c’est que son fils William R. Smallwood a suivi les traces de son père en 1956 lorsqu’il est devenu député de la Chambre d’assemblée à 28 ans dans le gouvernement libéral de Smallwood.

Continuer la lecture de « Les Smallwood à la Chambre d’assemblée de Terre-Neuve-et-Labrador »

Le premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta : emporté par la grippe

Article 14 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

Le premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta : emporté par la grippe

Charles Wellington Fisher, premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta, était parfait pour ce rôle historique, tant en raison de son tempérament que de son expérience préalable à l’Assemblée législative des Territoires du Nord-Ouest. M. Fisher a été Président de l’Assemblée législative de l’Alberta pendant plus de 13 ans, alors que la nouvelle province façonnait ce qui allait devenir son héritage législatif. Pendant le mandat de M. Fisher, le nombre de députés à l’Assemblée législative a plus que doublé, passant de 25 en 1906 à 61 en 1919.

Après un mandat de deux ans comme député à l’Assemblée législative des Territoires du Nord Ouest, M. Fisher a commencé à faire campagne pour obtenir un siège à la toute nouvelle Assemblée législative de l’Alberta en octobre 1905. Son succès électoral préalable dans la circonscription de Banff s’est poursuivi lors des premières élections générales à se tenir en Alberta, le 9 novembre 1905. En 1909, les limites des circonscriptions électorales provinciales ont été redessinées et M. Fisher a remporté les trois élections suivantes (1909, 1913 et 1917) dans la circonscription de Cochrane.

Continuer la lecture de « Le premier Président de l’Assemblée législative de l’Alberta : emporté par la grippe »

Nouveaux titres d’intérêt

Article 12 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

Nouveaux titres d’intérêt

Choix d’articles dans le domaine des études parlementaires ((juin
2020 – août
2020)

Cameron, Scott. « Policy Forum – Independent platform costing—Balancing the interests of the public and parties », Canadian Tax Journal / Revue fiscale canadienne, vol. 68, no 2, p. 491-504, 2020.

Réaction de l’assemblée législative de l’Ontario à la pandémie de COVID-19

Article 11 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

Réaction de l’assemblée législative de l’Ontario à la pandémie de COVID-19

Il peut arriver que les travaux s’interrompent inopinément. Lorsque la COVID-19 a fait son apparition, l’Assemblée législative de l’Ontario a été capable d’obtenir les ressources et les informations nécessaires grâce à son plan de continuité des opérations, ce qui lui a permis d’atténuer la crise, d’y réagir, de faire preuve de résilience et d’assurer la reprise des services sur place. Dans le présent article, les auteurs expliquent comment le plan de continuité des opérations a permis au personnel de surmonter les vastes défis découlant de la pandémie de COVID-19 et de bien planifier la reprise d’une certaine normalité.

Hugh McGreechan, William Short et Wendy Reynolds

Continuer la lecture de « Réaction de l’assemblée législative de l’Ontario à la pandémie de COVID-19 »

La Bibliothèque du Parlement du Canada : Assurer le service durant la pandémie de COVID-19

Article 10 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

La Bibliothèque du Parlement du Canada : Assurer le service durant la pandémie de COVID-19

Lorsque la pandémie a été déclarée, la Bibliothèque du Parlement s’est empressée de trouver les moyens nécessaires pour servir la clientèle et contribuer à la démocratie parlementaire dans le respect des consignes sanitaires et pour la protection de la santé des employés. En s’appuyant sur ses priorités stratégiques que sont la pertinence, l’adaptabilité et un milieu de travail sain, ainsi que sur des bases déjà solides avant la pandémie, la Bibliothèque a lancé de produits,nouveaux et améliorés, tout en continuant d’offrir la plupart des services. Dans le présent article, les auteures soulignent les réussites de l’institution qui reposent sur trois facteurs : des employés qui font preuve de motivation, d’adaptation et de résilience; la collaboration avec les partenaires de la Colline du Parlement et un personnel en grande partie équipé pour le télétravail. Elles expliquent aussi que la Bibliothèque continue d’évaluer les bons coups et les mauvais coups et de dégager les activités qui nécessitent davantage d’investissements afin de garantir et d’améliorer sa capacité deservir ses clients, peu importe leur lieu de travail ou celui de ses employés, ou encore les consignes sanitaires et autres circonstances. Elles concluent que la Bibliothèque est convaincue que l’innovation, la créativité et la souplesse découlant de cette crise constitueront un héritage durable.

Heather P. Lank et June M. Dewetering
Continuer la lecture de « La Bibliothèque du Parlement du Canada : Assurer le service durant la pandémie de COVID-19 »

L’Assemblée aux temps de la COVID-19

Article 9 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

L’Assemblée aux temps de la COVID-19

L’Assemblée nationale du Québec a été l’un des nombreux parlements canadiens qui ont dû faire face aux défis posés par la pandémie COVID-19. Dans cet article, l’auteur décrit les mesures prises pour assurer la poursuite des activités parlementaires et les changements temporaires – et à plus long terme – qui ont été apportés pour répondre à l’orientation
des responsables de la santé publique.

François Paradis
Continuer la lecture de « L’Assemblée aux temps de la COVID-19 »

Les chocs externes et la gouvernance dans le système de Westminster : le comité multipartite du Cabinet sur le nouveau coronavirus (COVID-19) au N-B

Article 8 / 14 , Vol 43 No 3 (Automne)

Les chocs externes et la gouvernance dans le système de Westminster : le comité multipartite du Cabinet sur le nouveau coronavirus (COVID-19) au N-B

Le présent article compare les réponses des gouvernements provinciaux du Canada à la crise sanitaire découlant de la pandémie de COVID-19 survenue en 2020, en mettant l’accent sur la création, en mars 2020, d’un comité multipartite du Cabinet sur le nouveau coronavirus (COVID-19) au Nouveau-Brunswick. Il s’agit d’une mesure unique et en quelque sorte
exceptionnelle. L’article aborde les réponses des cabinets provinciaux à la pandémie et s’attarde plus particulièrement à leurs relations avec les partis et chefs de l’opposition. Même si, au Canada, nous nous fondons surtout sur la théorie de Donald Savoie pour comprendre la gouvernance au sein du Cabinet, nous croyons que la centralisation du pouvoir n’est qu’une caractéristique probable, et non la caractéristique dominante, du Cabinet. Compte tenu des conclusions que nous avons tirées de la situation actuelle, nous soutenons que la caractéristique déterminante d’un Cabinet dans les régimes reposant sur le modèle de Westminster est la souplesse de sa méthode et sa capacité d’adaptation . L’article indique en terminant qu’en l’absence d’une étude qualitative, la réponse du Nouveau-Brunswick demeure mystérieuse, car le climat politique qui régnait au sein de la province avant la pandémie indiquait que le contexte à l’Assemblée législative était, à tous les égards, hautement partisan et que le déclenchement d’élections était imminent.

Continuer la lecture de « Les chocs externes et la gouvernance dans le système de Westminster : le comité multipartite du Cabinet sur le nouveau coronavirus (COVID-19) au N-B »