Parliamentary Relatives

Article 1 / 11 , Vol 43 No. 2 (Été)

Parliamentary Relatives


43n2f_20_parliamentaryrelatives

L’histoire politique du Québec compte plusieurs exemples de familles dont les membres ont été parlementaires. À quelques reprises, certains ont même siégé ensemble. C’est le cas du premier ministre Louis-Alexandre Taschereau et de son fils Robert qui se côtoient l’Assemblée législative de 1930 à 1936.

Il existe également quelques cas de fratries : les frères Daniel et Pierre Marc Johnson siègent ensemble de 1985 à 1987 dans des partis différents. Ils sont les fils de Daniel Johnson père, premier ministre du Québec de 1966 à 1968. Fait unique, tous deux assumeront également la charge de premier ministre. Les sœurs Hélène et Françoise David se retrouvent aussi à l’Assemblée de 2014 à 2017, l’une étant au pouvoir, l’autre dans l’opposition.

Mentionnons que ces sœurs représentent la quatrième génération consécutive de parlementaires. En effet, leur ancêtre Laurent-Olivier David a été député à l’Assemblée législative (1886-1890), tout comme son fils Athanase (1916-1936, 1939-1940). Ces derniers terminent leur carrière au Sénat canadien. Le fils d’Athanase, Paul David, père d’Hélène et de Françoise, a également été sénateur (1985-1994).

Cet exemple est remarquable, mais existe-t-il des lignées familiales dont les membres ont été députés ou conseillers législatifs exclusivement au Québec, et ce, de manière consécutive? C’est le cas des familles Tessier et d’une branche de la famille Taschereau – qui n’est pas celle de Louis-Alexandre, cité plus haut. Ulric-Joseph Tessier devient député en 1851. Trois autres générations se succéderont à Québec, jusqu’à ce que son arrière-petit-fils Maurice quitte l’Assemblée nationale en 1973. Les Taschereau sont pour leur part une lignée plus ancienne. Dès 1792, Gabriel-Elzéar siège à la Chambre d’assemblée du Bas-Canada, tandis que le quatrième et dernier représentant, Henri-Elzéar, est député jusqu’en 1867.

Parmi d’autres cas intéressants, citons la famille de Fabien Bélanger, député de Mégantic-Compton de 1980 à 1983 à l’Assemblée nationale du Québec. À la mort de son époux Madeleine Bélanger (née Audet) lui succède et siège jusqu’en 2003. Quatre ans plus tard, c’est leur fille Johanne Gonthier qui est élue dans la même circonscription.

Jacques Gagnon

Directeur, Bibliothèque Assemblée Nationale du Québec