Salutations, grands-pères!

Article 1 / 15 , Vol 43 No. 1 (Printemps)

Salutations, grands-pères!

Tous les jours en traversant le corridor principal de la Province House, en Nouvelle-Écosse, j’ai l’occasion de saluer mon arrière-arrière-grand-père, James McDonald, même si je ne l’ai jamais connu. En effet, on l’aperçoit à l’avant-plan d’une photographie composite commémorant l’installation du marquis de Lorne à titre de gouverneur général du Canada, en 1878; mon ancêtre était alors ministre fédéral de la Justice. Dans une autre pièce, on l’aperçoit en compagnie de mon arrière-arrière-grand-père, Samuel Leonard Shannon.

James McDonald est né en 1828 à Bridgeville, dans le comté de Pictou (Nouvelle-Écosse), au sein d’une famille modeste d’agriculteurs écossais. Il amorce sa carrière d’avocat en tant que stagiaire au cabinet très conservateur Martin Isaac Wilkins. Il devait tenir son mentor en haute estime puisqu’à l’époque, en plus de changer d’allégeance politique, il épouse la belle-fille de Wilkin. De plus, il fait fi des traditions écossaises en donnant le nom de son beau-père, plutôt que de son père, à son fils premier-né. James remporte les élections de 1863 pour le Parti libéral-conservateur, puis est nommé commissaire des chemins de fer dans le gouvernement de Charles Tupper. Il fait campagne pour la construction d’une voie ferrée entre Truro et Pictou; il finit par obtenir gain de cause, mais seulement après avoir été nommé secrétaire financier, ce qui lui permet d’octroyer les sommes nécessaires en 1864.

Continuer la lecture de « Salutations, grands-pères! »