Est-ce que les interventions des députés d’arrière-ban sont sexospécifiques?

Article 5 / 13 , Vol 44 No 4 (Hiver)

Est-ce que les interventions des députés d’arrière-ban sont sexospécifiques?

Introduction

Même si les parlements du monde entier accueillent davantage de femmes, les législatures peuvent demeurer des institutions sexospécifiques1. Il est largement prouvé que les femmes sont plus susceptibles que les hommes de siéger dans les comités parlementaires qui traitent de questions stéréotypées féminines, telles que la santé, la protection sociale et l’éducation, et moins susceptibles de siéger dans les comités qui traitent de questions stéréotypées masculines, telles que l’économie, les finances et la défense2. Il est également prouvé qu’elles prononcent moins d’allocutions au Parlement que les hommes3. Dans le présent article, nous examinons une autre forme de sexospécificité et nous nous demandons si les femmes d’arrièreban du Parlement canadien sont plus susceptibles que les hommes d’aborder des questions stéréotypées féminines et moins susceptibles d’aborder des questions stéréotypées masculines lorsqu’elles interviennent dans la période des questions et les affaires émanant des députés.

Sexe et discours

Continuer la lecture de « Est-ce que les interventions des députés d’arrière-ban sont sexospécifiques? »

Perceptions et rendement : Les députés sont-ils à la hauteur?

Article 9 / 14 , Vol 37 No 2 (Été)

Perceptions et rendement : Les députés sont-ils à la hauteur?

S’inspirant de plusieurs chapitres de l’ouvrage Canadian Democracy from the Ground Up: Perceptions and Performance, l’article d’Elisabeth Gidengil et de Heather Bastedo passe en revue les notes accordées par les citoyens à leurs représentants élus et examine plusieurs aspects clés du rendement des députés à la lumière de cette pondération. Après avoir évoqué quelques-unes des raisons pouvant expliquer l’écart entre la façon dont les citoyens perçoivent leurs députés et la façon dont les députés s’acquittent de leur rôle de représentant, les auteures proposent certaines voies à explorer pour améliorer l’image publique des députés.

Le Canada tire de l’arrière par rapport à d’autres démocraties établies pour ce qui est de la satisfaction à l’égard du fonctionnement de la démocratie. En fait, seule une faible majorité de Canadiens (55 %) sont satisfaits du rendement démocratique du pays, ce qui place le Canada au 11e rang parmi les 20 pays où la même question a été posée1. Qui plus est, l’insatisfaction à l’égard du fonctionnement de la démocratie au Canada s’est accentuée ces dernières années. Les Canadiens semblent être particulièrement mécontents du rendement de leurs députés2. Mais leur insatisfaction est-elle justifiée?

Continuer la lecture de « Perceptions et rendement : Les députés sont-ils à la hauteur? »