L’avenir de la réforme démocratique

Article 1 / 12 , Vol 34 No 4 (Hiver)

Vol 34 No 4L’avenir de la réforme démocratique

Le présent article fait le point sur les réalisations en matière de réforme démocratique avant l’élection générale de 2011 et analyse diverses initiatives prises récemment dans trois domaines : la réforme du Sénat, le financement des partis politiques et le rétablissement d’une représentation équitable à la Chambre des communes.
Continuer la lecture de « L’avenir de la réforme démocratique »

La reconnaissance des titres de compétences étrangers

Article 3 / 12 , Vol 34 No 4 (Hiver)

La reconnaissance des titres de compétences étrangers

Le présent article porte sur un important problème qu’éprouvent les néo-Canadiens : la reconnaissance de leurs titres de compétences acquis à l’étranger.

J’ai toujours dit que, peu importe que l’on soit né ici ou que l’on soit arrivé par avion ou par bateau, le Canada accueille à bras ouverts ceux qui travaillent fort et qui respectent les règles. Il est vital pour les nouveaux arrivants de s’intégrer, mais l’intégration ne constitue pas une voie à sens unique. Ceux qui sont nés ici doivent être ouverts pour pouvoir accepter les nouveaux arrivants en tant que membres à part entière de notre société et faire disparaître les obstacles à la réussite de ces derniers, notamment en reconnaissant les titres de compétences étrangers. Parallèlement, il revient aux nouveaux arrivants de faire tout leur possible pour être membres de la société, que ce soit en adhérant sans réserve aux valeurs canadiennes ou en participant à la vie communautaire.

Continuer la lecture de « La reconnaissance des titres de compétences étrangers »

La charge de président : un point de vue néo-zélandais

Article 5 / 12 , Vol 34 No 4 (Hiver)

La charge de président : un point de vue néo-zélandais

En raison d’élections et de départs à la retraite, la moitié des provinces et des territoires canadiens ont dû nommer de nouveaux présidents depuis octobre 2011. Bien que le rôle de la présidence et les règlements diffèrent d’une assemblée législative à l’autre, on note davantage de ressemblances que de différences entre les assemblées canadiennes et, en fait, entre les divers États du Commonwealth. Le présent article examine comment on gère la période des questions, les rappels au Règlement et d’autres questions à la Chambre des représentants de la Nouvelle-Zélande.

Le rôle du président est inextricablement lié à l’évolution de la démocratie parlementaire, pour laquelle on s’est battu si vaillamment pendant de si nombreux siècles en Angleterre. Le roi Jean sans Terre n’a pas apposé son sceau sur la Grande Charte, à Runnymede, en 1215, parce qu’il avait une grande conception de la démocratie. Il avait désespérément besoin de lever davantage d’impôts pour soutenir ses campagnes militaires défaillantes, mais les barons en avaient assez. Ils refusaient de payer sans obtenir quelque chose en retour.

Continuer la lecture de « La charge de président : un point de vue néo-zélandais »

Quelques réflexions personnelles sur la période des questions

Article 1 / 11 , Vol 33 No 4 (Hiver)

Vol 33 No 4Quelques réflexions personnelles sur la période des questions

Le 6 octobre 2010, la Chambre des communes a adopté la motion d’initiative parlementaire présentée par Michael Chong pour réformer la période des questions, puis l’a renvoyée au Comité permanent de la procédure et des affaires de la Chambre. (Pour en savoir plus sur la réforme proposée, voir la livraison d’automne de la Revue parlementaire canadienne.) Dans le présent article, un député explique les raisons pour lesquelles il appuie cette réforme.

Continuer la lecture de « Quelques réflexions personnelles sur la période des questions »

Soutien international aux parlements : une perspective des Nations Unies

Article 1 / 13 , Vol 33 No 1 (Printemps)

Vol 33 No 1Soutien international aux parlements : une perspective des Nations Unies

Au cours de la 40e élection générale, le 14 octobre 2008, la participation électorale au niveau national est tombée au plus bas niveau jamais enregistré, soit à 58,8 % des électeurs inscrits. Il s’agit d’une réduction de 5,9 points de pourcentage par rapport à la 39e élection générale. Le même phénomène s’est produit dans la circonscription de Scarborough–Rouge River; de fait, la participation électorale y a atteint un creux sans précédent de 47,5 %, le plus bas de Toronto et le dix-septième au pays. Pour la première fois dans l’histoire de la circonscription, plus de la moitié des électeurs inscrits n’ont pas voté. Le présent article porte sur les causes éventuelles de la faible participation électorale au pays en utilisant la circonscription de Scarborough–Rouge River comme modèle. Les auteurs proposeront quelques raisons expliquant un tel déclin. Continuer la lecture de « Soutien international aux parlements : une perspective des Nations Unies »