La montée de la partisanerie et comment elle paralyse les parlements

Article 2 / 9 , Vol 41 No 2 (Été)

La montée de la partisanerie et comment elle paralyse les parlements

La partisanerie permet à des groupes de personnes qui partagent des idées similaires de s’organiser efficacement en politique. C’est un aspect accepté et acceptable de la démocratie parlementaire. Or, lorsque l’hyperpartisanerie s’installe en politique, cela peut être préjudiciable à la façon dont les parlementaires servent leurs électeurs et atténuer considérablement la façon dont ces électeurs voient leurs représentants. Dans le présent article, l’auteur revient sur ses expériences à l’Assemblée législative de l’Alberta et suggère trois façons pour lui, ses collègues et d’autres parlementaires d’un bout à l’autre du pays de renverser la tendance à l’hyper-partisanerie. Premièrement, il suggère aux parlementaires de traiter leurs adversaires politiques comme des collègues et de chercher des occasions d’apprendre à les connaître à l’extérieur de l’Assemblée législative. Deuxièmement, il exhorte les parlementaires à chercher des solutions pour traiter de la législation dans l’environnement moins partisan et davantage axé sur la collaboration d’un comité. En dernier lieu, il recommande de faire un effort conscient pour élever le niveau de débat, de discussion et de décorum dans chaque assemblée législative respective. Le présent article a été soumis à l’occasion du 39e Colloque parlementaire régional canadien de l’Association parlementaire du Commonwealth à Charlottetown, le 11 octobre 2017.

Continuer la lecture de « La montée de la partisanerie et comment elle paralyse les parlements »