APC : La scène canadienne Vol 33 No 3

Article 12 / 13 , Vol 33 No 3 (Automne)

APC : La scène canadienne

48e Conférence régionale canadienne, Regina

La conférence annuelle de la Région canadienne de l’Association parlementaire du Commonwealth (APC) a eu lieu à Regina du 12 au 17 juillet 2010. Le président de l’Assemblée législative de la Saskatchewan, Don Toth, en a été l’hôte.

Le président Toth a souligné la présence de plusieurs invités spéciaux, notamment David Broom, du Secrétariat de l’APC à Londres, et de plusieurs législateurs provenant de pays membres du Commonwealth, soit Waruna Bandara Dasanayake, du Sri Lanka, Marie Andrews, de la Nouvelle-Galles-du-Sud, Brian Ellis, de l’Australie occidentale, et Reredo Tetaake Eria, de Kiribati.

La première séance de travail a eu lieu après le discours officiel de bienvenue dans la Chambre législative. Elle avait pour titre : « Les femmes, l’islam et le droit international : dans le contexte de l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes ». La députée fédérale Nicole Demers a été la conférencière, tandis que Nadine Wilson, de la Saskatchewan, a assumé la présidence.

Les programmes législatifs de sensibilisation du public ont constitué le thème de la deuxième séance. Le président Paul Delorey, des Territoires du Nord-Ouest, et Greg Brkich, de la Saskatchewan, ont été le conférencier et le président, respectivement.

Lors de la troisième séance, intitulée « Mourir dans la dignité », Fatima Houda-Pépin, de l’Assemblée nationale du Québec, a prononcé l’exposé. Warren McCall, de la Saskatchewan, a présidé la rencontre.

La quatrième séance a eu pour thème « Défis à l’ordre et au décorum à l’Assemblée législative de l’Ontario ». Le président Steve Peters et la greffière Deborah Deller, de l’Assemblée législative, ont été les conférenciers. Trent Wotherspoon, de la Saskatchewan, a présidé les travaux.

Le sujet de la cinquième séance a été « Processus de l’initiative originale de la Colombie-Britannique : étude de cas de la TVH ». Le conférencier a été Harry Bloy, de la Colombie-Britannique, et la présidente de séance, Kim Trew, de la Saskatchewan.

La dernière réunion a eu pour thème « Repenser la Constitution canadienne ». David Smith, professeur émérite de l’Université de la Saskatchewan et membre senior de la Johnson-Shoyama Graduate School of Public Policy, a été le conférencier invité. La séance a été présidée par le président Toth.

En plus de participer aux séances de travail, les délégués ont été invités à la Cérémonie du crépuscule de la GRC et à un dîner au Centre du patrimoine de la Gendarmerie. Ils ont également pu prendre part à l’une des trois activités suivantes : une visite guidée de Claybank/Moose Jaw, une partie de golf ou une excursion de pêche, qui a malheureusement été annulée à cause du mauvais temps.

Lors du banquet de clôture, où s’est produit la troupe Saskatchewan Express, les délégués ont exprimé leur gratitude au président Toth et au comité organisateur, dirigé par Greg Putz, greffier de l’Assemblée législative, et Monique Lovatt, coordonnatrice de la conférence.

Réunion du Conseil régional

Le Conseil régional canadien s’est réuni le jeudi 15 juillet. Les présidents suivants y ont pris part : Don Toth (Saskatchewan), Steve Peters (Ontario), Paul Delorey (Territoires du Nord-Ouest), Ken Kowalski (Alberta), Bill Barisoff (Colombie-Britannique), Roy Boudreau (Nouveau-Brunswick), Roger Fitzgerald (Terre-Neuve-et-Labrador), Charlie Parker (Nouvelle-Écosse), Kathleen Casey (Île-du-Prince-Édouard), James Arreak (Nunavut) et Ted Stauffen (Yukon).

La majeure partie de la rencontre a été consacrée à une discussion de la gouvernance de l’APC à l’échelle internationale. Fatima Houda-Pépin, vice-présidente de l’Assemblée nationale du Québec, a présenté un exposé de position sur le sujet et la présidente Casey a parlé de la proposition de création d’un groupe d’étude sur la gouvernance qu’elle a déposée auprès du Comité exécutif international de l’APC. La proposition canadienne a été acceptée et le groupe devrait se réunir dans les mois à venir.

En outre, le Conseil régional a reçu un rapport de Myrna Dreidger, vice-présidente des FPC, sur les activités du réseau au cours de la dernière année et sur ses projets pour 2010-2011. Il a appuyé la candidature de Charlotte L’Écuyer, du Québec, qui se présentera aux élections pour la présidence du réseau international des FPC au Kenya, en septembre 2010.

Réunion des Femmes parlementaires du Commonwealth

Comme d’habitude, les Femmes parlementaires du Commonwealth (FPC) se sont réunies juste avant la conférence régionale de l’APC. Le Comité directeur du Réseau canadien des FPC, présidé par Myrna Dreidger, du Manitoba, s’est réuni le 12 juillet. Cette réunion a été suivie de quatre séances de travail :

  • Mettre un terme au « plafonnement voilé »
    Louise Simard (ancienne députée provinciale et ministre de la Saskatchewan)
  • Faire tomber les barrières auxquelles font face les femmes en politique
    Yvonne Jones, députée provinciale de Terre-Neuve-et-Labrador
  • La représentation des femmes dans nos assemblées législatives : propositions pour accroître la diversité
    Linda Reid, députée provinciale et de la Colombie-Britannique
    Charlotte L’Écuyer, députée à l’Assemblée nationale du Québec
  • Parcours et rôle de la Première vice-présidente de l’Assemblée nationale du Québec
    Fatima Houda-Pépin, députée à l’Assemblée nationale du Québec

Par ailleurs, les déléguées à la réunion des FPC ont approuvé une motion visant à envoyer une lettre urgente au ministre des Affaires étrangères, Lawrence Cannon, pour qu’il demande au gouvernement iranien de renoncer à l’exécution de Sakineh Mohamadi Ashtiani pour cause d’adultère.