L’exposition « Partners in Service » en Alberta

L’exposition « Partners in Service » en Alberta

Le 9 mai 2012, le Président du Parlement de l’Alberta a dévoilé l’exposition Partners in Service, qui rend honneur à la contribution des conjointes des anciens premiers ministres de la province. Comme le note l’exposition, les premiers ministres occupent un poste exigeant et très en vue et leur vie personnelle vient à faire partie de l’histoire de la province elle-même, mais on ne connaît que peu de choses au sujet de leur femme, qui ont pourtant contribué grandement au succès de leur conjoint. On trouvera dans le présent article des extraits des renseignements biographiques sur les 13 conjointes mises à l’honneur dans l’exposition Partners in Service, à l’affiche au cinquième étage du Legislature Building.

Parmi les dernières fonctions officielles qu’il a remplies avant de prendre sa retraite, le Président Ken Kowalski a organisé l’inauguration officielle de l’exposition sur les conjointes des premiers ministres de l’Alberta depuis 1905. Le Président a eu l’idée de rendre honneur aux conjointes des premiers ministres après avoir visité Washington et la Californie, où l’on reconnaît le rôle que jouent les premières dames, soit les épouses du Président et du gouverneur. L’exposition donne une nouvelle dimension à l’histoire parlementaire de l’Alberta et démontre la force de caractère que devaient avoir ces femmes qui, quoique non élues au Parlement, ont aidé à façonner l’Alberta d’aujourd’hui. Cette exposition permanente est la première en son genre au Canada.

Lors de l’inauguration, le Président Kowalski et la première ministre Alison Redford ont prononcé quelques mots et Mmes Lougheed, Getty et Stelmach ont fait part de leur expérience personnelle, des hauts et des bas de la vie publique et de quelques contributions et sacrifices qu’elles ont faits dans les coulisses. Un livret commémoratif a été distribué aux personnes présentes. Ce fut l’une des dernières sorties publiques de l’honorable Peter Lougheed, malheureusement décédé en septembre 2012.

Les membres du personnel de la Bibliothèque de l’Assemblée législative ont découvert toute l’ampleur de la contribution des 13 conjointes au fil de leurs travaux de recherches et de compilation d’information et de photographies. Les moments heureux comme les plus exigeants qu’ont vécus les épouses des premiers ministres depuis 1905 sont éloquents. S’appuyant sur la recherche effectuée pour The Mantle of Leadership: Premiers of the North-West Territories and Alberta, 1897-2005, le personnel de la Bibliothèque a consacré des mois à la recherche sur les 13 femmes, à la rédaction et au peaufinage des textes descriptifs et à la sélection des photos.

La première étape consistait à concentrer la recherche sur l’épouse en tant que personne. Comme on pouvait s’y attendre, il a été difficile de trouver de l’information sur les conjointes du début du XXe siècle. Nous avons concentré les recherches sur l’époque de la vie de ces femmes où leur mari occupait le poste de premier ministre. À l’image de la culture de l’époque, la presse n’accordait pas beaucoup d’importance à l’épouse ou à la famille du premier ministre. Le rôle important de la famille, et plus particulièrement de l’épouse, n’a été reconnu que plus tard, au fil des années. Comme le montrent les courtes biographies à la fin du présent article, les femmes ont été appelées à participer plus activement à la vie publique avec le temps.

Les recherches minutieuses dans les recensements, les journaux et les archives ont dévoilé des problèmes déconcertants. Dans certains cas, les années de naissance inscrites aux recensements, sur les pierres tombales ou dans les documents familiaux n’étaient pas même pas identiques. Par exemple, les principales sources d’information sur Mattie Rutherford plaçaient sa date de naissance entre 1860 et 1869. Dans ces cas, la décision finale a été prise selon la probabilité la plus logique.

Le personnel de la Bibliothèque a retracé les ancêtres de chacune des conjointes, à l’exception de Mary Sifton, et, dans tous les cas, les familles ont généreusement accepté de prêter des photographies et de partager des anecdotes. M. Frank Greenfield nous a confié la seule photo de sa grand-mère en sa possession et nous a permis d’en faire une reproduction pour l’exposition.

Lorsque possible, nous avons communiqué directement avec les conjointes pour obtenir de l’information. Mmes Strom, Lougheed, Getty, Klein, et Stelmach ont répondu patiemment et ouvertement à nos questions sur leur vie, leur passé, leurs souvenirs, leurs passions et les causes qu’elles ont défendues. Chacune d’entre elles a contribué à sensibiliser la population à des enjeux importants et à faire connaître des organismes louables qui ont profité de leurs connaissances et leurs compétences. Leurs contributions respectives à la vie publique ont grandement animé la province.

Depuis son inauguration, l’exposition Partners in Service est très bien accueillie. Elle s’impose désormais aux itinéraires des visites publiques et a permis de jeter un regard nouveau sur la vie des gens de l’arène publique. La vision du Président Kowalski s’est concrétisée grâce à l’excellent travail du personnel du Bureau de l’Assemblée législative, notamment le personnel des Services de la Bibliothèque et des Services de communication. Nous tenons surtout à souligner la généreuse et gracieuse collaboration des conjointes et de leur famille. Voici la liste des femmes mises à l’honneur dans l’exposition :

Martha « Mattie » Birkett est née et a grandi à Ottawa. À l’école, Mattie apprend les ouvrages à l’aiguille, la peinture, la musique et la cuisine. Elle rencontre Alexander Rutherford, un jeune avocat, par l’entremise de son oncle. Ils se marient à Ottawa en 1888 et, en juin 1895, ils déménagent vers l’Ouest pour établir leur famille à Edmonton. Mattie Rutherford prend activement part à la vie de la communauté. Elle devient notamment vice-présidente honoraire de l’Alberta Women’s Association, dont la mission consiste à promouvoir l’éducation supérieure des femmes. Ce groupe se joindra d’ailleurs à la lutte pour empêcher la démolition de Rutherford House (la maison patrimoniale de Rutherford) au cours des années 1960.

Mary Deering est née à Cobourg, en Ontario. En 1882, elle épouse Arthur Sifton. En 1889, après avoir vécu quelque temps au Manitoba et dans le district provisoire de la Saskatchewan, la famille Sifton déménage à Calgary. Mary se joint à des organismes, notamment la Women’s Volunteer Reserve et le Victorian Order of Nurses, et appuie financièrement la Women’s Hospital Aid, Royal Alexandra.

Jane Sneath est née dans le comté de Simcoe, en Ontario. Jane participe activement à la vie de la communauté et de son église. En 1890, elle épouse Charles Stewart, qui est, à l’époque, agriculteur dans la région. Un an après la destruction de leur ferme par une violente tempête en 1905, la famille déménage près de Killam, en Alberta. Jane s’implique au sein de la Croix Rouge pendant la Première Guerre mondiale et prend soin des personnes atteintes de la grippe espagnole durant l’épidémie de 1918.

Elizabeth Harris est née dans le village d’Adelaide Township, en Ontario. Très talentueuse, Elizabeth enseigne la musique aux enfants de la région. En 1900, elle épouse Herbert Greenfield chez ses parents près d’Adelaide. En 1906, la famille déménage dans une ferme familiale près d’Edison, en Alberta. Elle est membre d’un groupe communautaire qui parvient à transformer la vieille cuisine d’une scierie en une salle de classe. Elle participe en outre à la fondation de la Westlock Agricultural Fair et de la filiale locale des United Farm Women of Alberta.

Florence Edy est née à London, en Ontario. Florence obtient un baccalauréat ès arts de l’Université McMaster en 1909. Elle rencontre John Brownlee à une patinoire pendant ses études universitaires. Elle déménage avec sa famille à Calgary et se joint à l’école normale de Calgary. Elle enseigne pendant une courte période dans une école comptant une seule classe près de High River, en Alberta. Le 23 décembre 1912, Florence se marie à John Brownlee et devient la toute première épouse d’un premier ministre de l’Alberta à détenir un diplôme universitaire. Elle aide souvent la directrice des étudiantes de l’Université de l’Alberta à organiser des activités à la résidence Brownlee.

Marion Stuart est née dans le comté de Glengarry, en Ontario. En 1908, sa famille s’installe dans la région de Scotstoun, en Alberta. Peu après le déménagement, Marion devient responsable d’élever ses frères et sœurs pendant que son père travaille à Calgary. Une fois la famille élevée, elle se rend Calgary, où elle aide sa tante à administrer une pension familiale. Vers 1915, elle retourne à Mannville dans la région de Scotstoun, où elle rencontre Richard Reid. En 1919, ils se marient à l’école locale. La famille est une valeur importante pour Marion, et sa maison est un lieu de rassemblement pour sa famille proche et éloignée.

Janet « Jessie » Flatt est née dans le village de Puslinch, dans le comté de Wellington, en Ontario. En 1902, à Galt, en Ontario, Jessie épouse William Aberhart. En 1910, la famille déménage à Calgary puisque William se fait offrir un poste de directeur d’une école. Jessie Aberhart participe aux campagnes politiques et croit en la participation des femmes à la politique. De réputation généreuse et sociable, elle est connue pour ses activités philanthropiques. En plus de sa participation active au sein de la Croix Rouge, Jessie Aberhart siège au conseil du YWCA de Calgary et est membre de conseil exécutif du Women’s Canadian Club.

Muriel Preston est née à Saskatoon, en Saskatchewan. En 1920, elle déménage à Calgary avec sa mère et se joint au Sacred Heart Convent. Muriel, diplômée de la Royal Academy de Londres, en Angleterre, est pianiste de concert. Elle devient directrice musicale du Calgary Prophetic Bible Institute de William Aberhart et de ses émissions radiophoniques. C’est par ses activités au sein du Bible Institute qu’elle rencontre Ernest Manning. À leur mariage le 14 avril 1936, c’est le premier ministre Aberhart qui l’accompagne jusqu’à l’autel. Muriel Manning participe activement au Social Credit Women’s Auxiliary et, en 1968, elle est nommée conseillère honoraire du Social Credit Auxiliary.

Ruth Johnson est née sur la ferme familiale de Bow Island, en Alberta. Ruth est la première épouse d’un premier ministre de l’Alberta à naître dans la province. Elle passe sa première année d’école en Suède et le reste à Bow Island. Le 27 octobre 1938, à la United Church de Bow Island, Ruth unit sa destinée à Harry Strom qu’elle avait rencontré pour la première dans la maison de la famille Strom lorsqu’elle avait 12 ans et retrouvé à l’église lorsqu’elle en avait 17. Elle devient diacre de l’Evangelical Free Church. Ruth s’implique au sein du Social Credit Party, notamment en occupant le poste de vice-présidente du Strathcona-West Ladies’ Auxiliary de la Social Credit League.

Jeanne Rogers est née à Forestburg, en Alberta. Enfant, elle étudie le ballet et le chant. Elle étudie ensuite à l’Université de l’Alberta, où elle rencontre Peter Lougheed. En 1951, elle obtient un baccalauréat ès art. Le couple se marie à la Metropolitan United Church d’Edmonton en 1952. Jeanne Lougheed est reconnue pour son excellent travail en coulisse au sein de nombreux organismes culturels et éducatifs, comme le Ballet national du Canada et la Calgary Art Gallery Foundation. Elle est nommée fellow du Banff Centre for Performing Arts en 2004. Au fil des ans, elle occupe le poste de directrice dans plusieurs entreprises. Elle est l’instigatrice du William Watson Lodge, un établissement de loisirs pour les personnes atteintes d’un handicap.

Margaret Mitchell est née à London, en Ontario. En 1955, à l’église anglicane St. Matthew’s de London, elle épouse Donald Getty, son amoureux du secondaire, rencontré au Sir Adam Beck Collegiate, où elle était meneuse de claque et lui faisait partie de l’équipe de football. Après leur mariage, le couple déménage à Jasper Place, en Alberta, où Don devient quart-arrière des Eskimos d’Edmonton. Margaret Getty participe activement à la vie de sa communauté et visite des hôpitaux, des écoles et des résidences pour personnes âgées. Elle siège à de nombreux comités, comme la Government House Foundation et l’Alberta Hospital Edmonton, et organise des activités de financement pour une foule de causes, comme la lutte contre la fibrose kystique et le soutien aux maisons de refuge pour femmes.

Colleen Hamilton est née à Victoria, en Colombie-Britannique. En 1972, elle épouse Ralph Klein à Calgary. Colleen Klein est très fière de ses origines métisses. Elle est d’ailleurs la première femme de descendance métisse à être l’épouse d’un premier ministre de l’Alberta. Colleen se dévoue grandement aux causes touchant les enfants et les Autochtones. Elle joue un rôle essentiel dans la création de la Kids Kottage Foundation à Edmonton et devient présidente de l’Alberta Children’s Forum. Elle s’implique également dans le domaine de la santé et du bien-être dans les communautés autochtones de l’Alberta en participant à l’Aboriginal Health Conference et aux Crossroads Women’s Sharing Circles.

Marie Warshawski est née à Lamont, en Alberta. Marie et Ed Stelmach se marient en 1973, à l’église de la Protection of the Blessed Virgin Mary, à Krakow, en Alberta,. Marie Stelmach occupe des postes de direction dans de nombreux organismes, notamment le programme 4-H de sa communauté, le Lamont Further Education Council, et le conseil de l’Andrew Library. Marie appuie de nombreux organismes caritatifs, plus particulièrement ceux qui viennent en aide aux enfants et aux personnes âgées, et a siégé à de nombreux conseils, notamment celui de la Glenrose Rehabilitation Hospital Foundation et de la division albertaine de la Croix Rouge.

Conjoint

Premier ministre

Mandat

Mattie Rutherford

Alexander C. Rutherford

1905-1910

Mary Sifton

Arthur L.W. Sifton

1910-1917

Jane Stewart

Charles Stewart

1917-1921

Elizabeth Greenfield

Herbert Greenfield

1921-1925

Florence Brownlee

John E. Brownlee

1925-1934

Marion Reid

Richard G. Reid

1934-1935

Jessie Aberhart

William Aberhart

1935-1943

Muriel Manning

Ernest C. Manning

1943-1968

Ruth Strom

Harry E. Strom

1968-1971

Jeanne Lougheed

E. Peter Lougheed

1971-1985

Margaret Getty

Donald R. Getty

1985-1992

Colleen Klein

Ralph P. Klein

1992-2006

Marie Stelmach

Edward M. Stelmach

2006-2011

Glen Jermyn*

Alison M. Redford

2011-

* Le portrait de M. Jermyn sera ajouté à l’exposition après la fin du mandat de la première ministre Redford.