Une année mémorable : un cent cinquantenaire à célébrer

Vol 37 No 1Une année mémorable : un cent cinquantenaire à célébrer

L’Île-du-Prince-Édouard est fière du rôle historique qu’elle a joué dans l’édification de la fédération. Des célébrations sont prévues tout au long de 2014 pour marquer le 150e anniversaire de la Conférence de Charlottetown initiale.

L’année 2014 marque un anniversaire important tant pour l’Île-du-Prince-Édouard que pour le Canada, soit le 150e anniversaire (sesquicentenaire) de la Conférence de Charlottetown de 1864, reconnue comme un événement charnière qui a préparé le terrain à la fédération canadienne. Pour commémorer ce jalon de notre histoire, l’Île-du-Prince-Édouard invite tous les Canadiens à prendre part aux célébrations qui se dérouleront toute l’année dans la province. Appelées tout simplement « I.-P.-É. 2014 », ces festivités sont pour les insulaires l’occasion de mettre en valeur leur sens de l’hospitalité, ainsi que le patrimoine, les collectivités et la culture de la province. Plus de 150 événements, festivals et activités pour plaire à tous les goûts sont prévus au programme. De plus, comme dans toute fête de l’Île digne de ce nom, les participants pourront entendre de la bonne musique, déguster des mets succulents, festoyer avec entrain et nouer de nouvelles amitiés.

Les célébrations visent à commémorer le moment où 23 représentants des colonies de l’Amérique du Nord britannique – la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick, l’Île-du-Prince-Édouard et le Canada (correspondant à l’Ontario et au Québec d’aujourd’hui) – se sont réunis à Charlottetown pour discuter des mérites de la création d’une fédération canadienne.

À l’origine, la conférence de septembre 1864 se voulait une rencontre pour discuter d’un projet d’union entre les colonies de la Nouvelle-Écosse, du Nouveau-Brunswick et de l’Île-du-Prince-Édouard sous le régime d’un gouvernement et d’une assemblée législative. La motion suivante est d’ailleurs inscrite dans les Journaux de la Chambre d’assemblée de l’Île-du-Prince-Édouard, en date du 18 avril 1864 : « Qu’il soit résolu que Son Excellence le lieutenant-gouverneur soit autorisé à nommer au plus cinq délégués, chargés de s’entretenir avec tout délégué nommé par les gouvernements de la Nouvelle-Écosse et du Nouveau-Brunswick, pour discuter de la possibilité d’une union entre les trois provinces que sont la Nouvelle-Écosse, le Nouveau-Brunswick et l’Île-du-Prince-Édouard sous le régime d’un gouvernement et d’une assemblée législative; que le rapport desdits délégués soit déposé devant l’Assemblée de la présente colonie avant que toute mesure ne soit prise à l’égard de la question proposée. » [traduction] La résolution, adoptée par 18 voix contre 9, a ouvert la voie à la participation des délégués de l’Île.

Le gouvernement de la province du Canada en a pris bonne note, et a demandé la permission d’envoyer une délégation à la conférence pour voir s’il serait possible d’étendre le projet d’union à l’ensemble des provinces. On a acquiescé à sa demande et sept délégués canadiens, dont John A. Macdonald, se sont rendus à Charlottetown pour prendre part aux discussions prévues au cours de la première semaine de septembre 1864.

Les réunions officielles se tenaient dans la salle du Conseil législatif, au deuxième étage de l’Assemblée législative que l’on appelait « l’édifice colonial » à l’époque. Cette salle, dotée d’un plafond vertigineux et d’un mobilier somptueux, demeure un attrait populaire auprès des visiteurs de l’édifice. Province House, comme on l’appelle aujourd’hui, est le seul lieu de rencontre des Pères de la Fédération qui subsiste de la Conférence de Charlottetown et de celles qui ont suivi. Cet édifice nous procure un lien tangible avec notre passé et, à ce titre, constitue un héritage inestimable pour tous les Canadiens. Compte tenu de son statut unique dans l’histoire du Canada, Province House a été désigné lieu historique national en 1966 en reconnaissance de son importance nationale. Bel exemple de l’architecture néo-classique, il s’agit probablement de l’un des édifices les plus reconnus et photographiés au Canada.

Province House abrite l’Assemblée législative de l’Île-du-Prince-Édouard depuis son ouverture en 1847. Un journal de l’époque disait de l’édifice qu’il faisait honneur à l’Île et semblait inspirer à ses visiteurs un sentiment de fierté et de satisfaction. Il s’est avéré un cadre digne pour la tenue de l’importante Conférence de Charlottetown, quelque 17 ans plus tard, et continue de nos jours à être l’âme de la vie politique et protocolaire de l’Île-du-Prince-Édouard. Avec la restauration de sa façade en grès terminée au cours de la dernière année, Province House est fin prêt pour les célébrations de 2014. L’édifice a pratiquement retrouvé l’apparence qu’il avait lorsque les délégués de la Conférence ont remonté la rue Great George, après leur arrivée par bateau au port achalandé de Charlottetown.

Dans le cadre de la Conférence de Charlottetown, bon nombre des conversations sur les perspectives d’une nouvelle nation se sont tenues à l’extérieur du cadre officiel de la salle du Conseil législatif. Les Pères de la Fédération ont eu plusieurs occasions de prendre le thé à l’anglaise, d’assister à des banquets et à des grands bals. L’un de ces bals s’est tenu dans l’actuelle Chambre de l’Assemblée et non pas un, mais deux orchestres installés dans la tribune du public y ont joué de la musique jusqu’au petit matin. L’hospitalité et la cordialité des insulaires ont servi de toile de fond aux négociations plus sérieuses, et possiblement contribué à consolider leur objectif.

L’Île-du-Prince-Édouard entend poursuivre cette tradition de convivialité tout au long de 2014, et elle est impatiente d’accueillir les visiteurs venus de partout au pays et de l’étranger. Les préparatifs vont bon train. Depuis 2012, collectivités, organismes et groupes sans but lucratif de la province s’affairent à concevoir et à mettre en œuvre des projets et des activités rendant hommage à cet anniversaire bien particulier. Un soutien financier a été fourni par l’entremise d’un fonds créé pour soutenir la réalisation de ces projets. Totalisant 5 millions de dollars, il sert à financer des projets collectifs, dont des productions théâtrales, des excursions écologiques, des festivals communautaires, des expositions d’œuvres d’art, des conférences jeunesse et des projets littéraires.

L’une des activités les plus palpitantes sera la Semaine des Fondateurs, du 28 août au 7 septembre. Cette semaine coïncide avec les dates où les délégués ont commencé à arriver à l’Île-du-Prince-Édouard pour la Conférence de Charlottetown, et avec les dates de la Conférence elle-même. L’un des moments forts prévus au cours de cette semaine sera la venue des grands voiliers qui jetteront l’ancre au port de Charlottetown, puis à celui de Summerside, donnant ainsi un aperçu de ce à quoi pouvaient ressembler ces ports achalandés il y a 150 ans.

La Zone des célébrations, située dans l’historique Confederation Landing Park en bord de mer de Charlottetown, sera la plaque tournante des activités de l’été 2014. Elle vise à incarner le thème des célébrations de 2014 : honorer le passé, célébrer le présent et planifier un avenir audacieux. De juillet à septembre, la Zone sera le théâtre d’un bourdonnement d’activités avec des concerts, des dégustations, des jeux pour les enfants, des présentations culturelles, des visites interactives et plus encore. Lieu divertissant et éducatif par excellence, la Zone se veut à la fois un hommage aux réalisations du passé, et une source d’inspiration pour l’avenir.

Au plaisir de vous voir en grand nombre à l’Île-du-Prince-Édouard en 2014 pour commémorer l’une des semaines les plus marquantes de l’histoire du Canada.