Activités de l’APC : La scène canadienne Vol 38 No 4

Article 11 / 13 , Vol 38 No.4 (Hiver)

Activités de l’APC : La scène canadienne

Le nouveau Président du Sénat

Le 3 décembre, le gouverneur général David Johnston nommait George Furey Président du Sénat, en remplacement du sénateur conservateur Leo Housakos.

M. Furey, qui siège comme sénateur libéral indépendant, est un avocat de St. John’s ayant été nommé au Sénat en 1999 pour représenter Terre-Neuve-et-Labrador sur la recommandation du premier ministre Jean Chrétien.

Après avoir obtenu un baccalauréat ès arts, ainsi qu’un baccalauréat et une maîtrise en éducation à l’Université Memorial, il est devenu enseignant et administrateur scolaire avant de fréquenter la Dalhousie Law School. Leader respecté au sein de sa collectivité, dans laquelle il fait régulièrement du bénévolat, M. Furey a été membre de nombreux conseils professionnels et commissions provinciales, dont la commission provinciale des plaintes contre la police de Terre-Neuve-et-Labrador.

M. Furey a siégé à de nombreux comités sénatoriaux au cours de son mandat à la Chambre haute et a déjà présidé le Sous-comité des budgets du Comité de la régie interne, le Comité sénatorial permanent des affaires juridiques et constitutionnelles et le Comité sénatorial permanent de la régie interne, des budgets et de l’administration.

S’adressant à ses collègues, M. Furey a souligné que le Sénat pénètre « en terrain inconnu, le gouvernement [l’] ayant invité[…] à [se] réinventer de manière moins partisane et à assumer le rôle qui [lui] incombe en vertu de la Constitution, soit être une Chambre indépendante de second examen objectif », ajoutant : « Je sais que l’incertitude peut être déstabilisante, mais je suis persuadé que, en travaillant ensemble, avec respect et dévouement pour notre institution, nous pourrons surmonter les obstacles qui se présenteront. »

Le nouveau Président de la Chambre des communes

Toujours le 3 décembre, les députés ont élu le député libéral de Halifax-Ouest, Geoff Regan, au poste de Président de la Chambre des communes et de président du Bureau de régie interne. Les députés libéraux Denis Paradis et Yasmin Ratansi ainsi que le député conservateur Bruce Stanton s’étaient également portés candidats à cette élection, qui a été la première pour laquelle on a utilisé un scrutin préférentiel plutôt que le système précédent, celui des multiples tours de scrutin. M. Regan succède au député conservateur Andrew Scheer à la Présidence de la Chambre des communes.

Avant de faire carrière au Parlement, M. Regan a obtenu un baccalauréat à l’Université St. Francis Xavier et un diplôme en droit à l’Université Dalhousie. En plus de pratiquer le droit, il a fait du bénévolat dans sa communauté et a occupé des postes de direction à la chambre de commerce de Bedford ainsi qu’à la Metro Food Bank et à la Beacon House.

Élu député pour la première fois en 1993, M. Regan a tenté sans succès de se faire réélire en 1997, avant de revenir à la Chambre des communes en 2000. Il a été réélu à chacune des élections suivantes et a été secrétaire parlementaire du leader du gouvernement à la Chambre, ministre des Pêches et des Océans et ministre régional pour la Nouvelle-Écosse.

« Le rôle du Président est d’être juste, a déclaré M. Regan en prenant place au fauteuil du Président. Je tiens donc à vous dire que je serai juste et que je serai ferme. » M. Regan a aussi parlé des Canadiens qui ont perdu la vie dans les deux guerres mondiales pour défendre un système qui permet aux parlementaires et à tous les Canadiens de « s’exprimer librement et d’avoir une opinion différente » [TRADUCTION].