À propos de la mace: Manitoba Vol 39 No 3

Vol 39 No 3À propos de la mace: Manitoba

La première masse du Manitoba a été sculptée dans le moyeu d’une roue de charrette de la rivière Rouge par un soldat de l’expédition Wolseley (chargée de mater la rébellion menée par Louis Riel en 1869). Cette masse a servi pendant 13 ans, du 15 mars 1871 au 12 mars 1884.

Quand un incendie a détruit le premier édifice de l’Assemblée législative, en décembre 1873, la masse a été le seul objet à survivre au sinistre. Cette première masse existe toujours et est exposée dans le bureau du Président.

La nouvelle masse du Manitoba, plaquée or, est utilisée depuis 1884. Elle mesure 5 pieds, pèse 28 livres et reprend des thèmes de la première masse. Sur sa tête figurent quatre emblèmes : la rose, le chardon, la harpe et la fleur de lys. Ces mêmes emblèmes sont gravés sur le manche, la harpe y étant toutefois remplacée par un trèfle écossais. La couronne placée sur le dessus symbolise le monarque, tandis que quatre castors représentent la place de la province au sein du Canada. Enfin, un globe et une croix rappellent les aspects spirituel et religieux de la vie au Manitoba.

C’est pour souligner l’ouverture du deuxième édifice de l’Assemblée législative que la nouvelle masse a été fabriquée. Les initiales V.R., gravées sur la tête, désignent la souveraine de l’époque, la reine Victoria.

Les greffiers au Bureau ont pour tradition de tracer des symboles sur la masse avec la manche de leur toge avant le défilé du Président, histoire de placer la journée de séance sous de bons auspices.

Andrea Signorelli
Greffier adjoint / Greffier des comités / Assemblée législative du Manitoba