Esquisses des parlements et de leur passé : Le fauteuil du président (Ontario) Vol 39 No 3

Esquisses des parlements et de leur passé : Le fauteuil du président (Ontario) Vol 39 No 3

Symbole de l’autorité du Parlement

Le fauteuil du président, placé sur une estrade d’acajou, encadré de magnifiques sculptures de bois et surmonté des armoiries royales en acajou, est certes le point de mire de la Chambre de l’Assemblée législative de l’Ontario. Le fauteuil symbolise l’autorité du président, choisi par ses pairs pour présider et régir les débats, maintenir l’ordre et garantir la libre expression des opinions1. Il a, bien sûr, la fonction bien concrète de siège du président tout en constituant un élément important du décor de la Chambre.

Depuis la Confédération, il y a eu jusqu’à 19 fauteuils du président en Ontario. En effet, jusqu’à la fin du mandat du 20e président, James Howard Clark, en 1943, il était de coutume d’offrir au président son fauteuil de fonction au moment de son départ. Certains ont, depuis, été retournés à l’Assemblée, mais bon nombre ont sombré dans l’oubli.

Le fauteuil qu’a occupé le premier président de l’Ontario d’après la Confédération, John Stevenson, a été construit expressément pour lui. On présume que le président suivant, Richard William Scott, l’a emporté lorsqu’il a quitté ses fonctions.

Deux modèles préférés

Depuis ce temps, les fauteuils du président ont adopté deux modèles en particulier. Dans la photographie de droite, Sa Majesté la reine Elizabeth II est assise dans le fauteuil de modèle plus ancien, fabriqué par Robert Hay & Company, et le Prince Philip, dans le fauteuil de modèle ultérieur, fabriqué par Chas. Rogers & Co.

En 1871, un nouveau fauteuil a été fabriqué pour le troisième président, James George Currie (1871-1873). En 1958, ses descendants l’ont rendu à la Province et c’est dans ce fauteuil que la reine s’est assise lors de sa visite à Queen’s Park en 1984. On peut l’admirer dans l’aile est de l’édifice de l’Assemblée législative. Le fauteuil sur lequel le Prince Philip s’est alors assis était celui du président William David Black (1927-1929).

Le fauteuil qui a été fabriqué également par Robert Hay & Company pour le président Rupert Mearse Wells lui a été offert lorsqu’il a quitté ses fonctions. Soixante ans plus tard, ses héritiers l’ont rendu à l’Assemblée qui l’a alors intégré comme élément permanent de la Chambre au début des années 1950. Il s’y trouve encore en 2016 et plus de 20 présidents l’ont occupé dans le cadre de leurs attributions.

En 1894, Chas. Rogers & Co. a reçu commande d’un nouveau fauteuil selon un modèle dessiné par R. A. Waite. William Douglas Balfour a occupé ce fauteuil de 1895 à 1896. Les présidents suivants ont occupé des fauteuils très semblables, mais on ignore s’il s’agit du même fauteuil ou s’il a existé plusieurs fauteuils de ce même modèle. On peut toutefois affirmer avec certitude qu’il y a eu au moins deux fauteuils de ce modèle précis, car on peut voir sur une photographie prise lors de la visite royale de 1939 deux fauteuils semblables qui sont attribués au Président Hipel et au président Clark.

Ce dernier a apporté son fauteuil à son départ en 1943 et, au moment de son déménagement dans une résidence qui ne pouvait pas recevoir un meuble aussi imposant, l’a offert à la Ville de Windsor qui, plus tard, en a fait don à la Ville de LaSalle.

De nos jours, les présidents de l’Ontario reçoivent à leur retraite un exemplaire de leur portrait officiel. Le fauteuil actuel, fabriqué en 1874, demeurera donc encore longtemps le point de mire de la Chambre et sera occupé par de nombreux autres présidents.

Notes

1 « Les fauteuils du Président », La Collection patrimoniale de la Chambre des communes, Parlement du Canada, octobre 2010.