La charge de président : un point de vue néo-zélandais

Article 5 / 12 , Vol 34 No 4 (Hiver)

La charge de président : un point de vue néo-zélandais

En raison d’élections et de départs à la retraite, la moitié des provinces et des territoires canadiens ont dû nommer de nouveaux présidents depuis octobre 2011. Bien que le rôle de la présidence et les règlements diffèrent d’une assemblée législative à l’autre, on note davantage de ressemblances que de différences entre les assemblées canadiennes et, en fait, entre les divers États du Commonwealth. Le présent article examine comment on gère la période des questions, les rappels au Règlement et d’autres questions à la Chambre des représentants de la Nouvelle-Zélande.

Le rôle du président est inextricablement lié à l’évolution de la démocratie parlementaire, pour laquelle on s’est battu si vaillamment pendant de si nombreux siècles en Angleterre. Le roi Jean sans Terre n’a pas apposé son sceau sur la Grande Charte, à Runnymede, en 1215, parce qu’il avait une grande conception de la démocratie. Il avait désespérément besoin de lever davantage d’impôts pour soutenir ses campagnes militaires défaillantes, mais les barons en avaient assez. Ils refusaient de payer sans obtenir quelque chose en retour.

Continuer la lecture de « La charge de président : un point de vue néo-zélandais »

Top